Dans quel cas faut-il traduire son permis de conduire ?

Prêt à explorer de nouveaux horizons et à prendre la route au-delà des frontières ? L'aventure internationale vous attend, mais avez-vous pensé à l'essentiel ? Votre permis de conduire, ce précieux sésame de la liberté sur les routes, pourrait bien nécessiter un passeport linguistique : sa traduction assermentée. Dans ce guide, nous dévoilons le pourquoi et le comment de la traduction assermentée de votre permis de conduire, vous guidant à travers le labyrinthe des formalités internationales. Que ce soit pour un voyage éphémère ou une installation durable sous d'autres cieux, nous répondons à toutes vos interrogations. Puis-je conduire avec mon permis français à Tokyo ou Toronto ? Ai-je besoin d'un coup de pouce linguistique pour louer une voiture à Rio ? Cet article est la boussole dont vous avez besoin pour naviguer dans le monde complexe des permis de conduire à l'international. Attachez votre ceinture et mettons le contact !


Pourquoi faire traduire son permis de conduire ?


La traduction assermentée de votre permis de conduire peut vous être utile ou indispensable selon le pays où vous souhaitez vous rendre, la durée de votre séjour et le type d’activité que vous comptez exercer.En effet, la traduction assermentée vous permet de prouver votre identité, votre nationalité et votre capacité à conduire un véhicule, ce qui peut être exigé par les employeurs, les assurances, les banques, les administrations, les loueurs de voiture, etc. La traduction assermentée est obligatoire dans certains pays qui ne reconnaissent pas le permis de conduire français ou qui ont des accords bilatéraux spécifiques avec la France. Elle est recommandée dans les pays où le permis de conduire français est reconnu, mais où la langue officielle est différente du français, pour faciliter la communication en cas de contrôle routier, d’accident ou de litige.

Dans quel cas n’est-il pas nécessaire de traduire son permis de conduire ?

 

La traduction assermentée de votre permis de conduire n’est pas nécessaire si vous vous rendez dans un pays membre de l’Union européenne, de l’Espace économique européen (EEE) ou de l’Association européenne de libre-échange, ainsi que dans les pays qui ont signé la Convention de Vienne sur la circulation routière. Ces pays reconnaissent le permis de conduire français sans avoir besoin d’une traduction assermentée. Voici la liste des pays concernés :

1-Les pays membres de l’UE, de l’EEE ou de l’AELE, qui sont au nombre de 31 : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède.

2-Les pays qui ont signé la Convention de Vienne sur la circulation routière, qui sont au nombre de 77 : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Andorre, Argentine, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bélarus, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Chili, Côte d’Ivoire, Cuba, Égypte, Équateur, Fédération de Russie, Gabon, Géorgie, Ghana, Guyana, Iran, Israël, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Liban, Macédoine du Nord, Mali, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldova, Monaco, Mongolie, Monténégro, Nigéria, Ouzbékistan, Pakistan, Paraguay, Pérou, Philippines, Qatar, République centrafricaine, République de Corée, République démocratique du Congo, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Seychelles, Syrie, Tadjikistan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turkménistan, Turquie, Ukraine, Uruguay, Venezuela, Viet Nam, Zimbabwe.


Il faut toutefois respecter les règles de conduite du pays visité, qui peuvent différer de celles de la France (sens de circulation, limitations de vitesse, alcoolémie, etc.). Vous pouvez consulter les conseils aux voyageurs du Ministère Affaires étrangères pour vous informer sur les spécificités de chaque pays.


ML Traduction vous recommande tout de même de procéder à une traduction assermentée pour l’ensemble des pays qui ont signé de la Convention de Vienne. En effet, il est parfois compliqué de faire comprendre le document lorsqu’il n’est pas dans la langue d’origine du pays.

Dans quel cas est-il nécessaire de traduire son permis de conduire ?

 

La traduction assermentée de votre permis de conduire est nécessaire si vous vous rendez dans un pays qui ne fait pas partie de l’UE, de l’EEE, de l’AELE ou de la Convention de Vienne, ou qui a des exigences particulières en matière de permis de conduire. Ces pays ne reconnaissent pas le permis de conduire français, ou demandent des conditions supplémentaires pour l’accepter.


Par exemple, la Chine, le Japon, l’Inde, l’Arabie saoudite, etc., exigent une traduction assermentée de votre permis de conduire pour vous autoriser à conduire sur leur territoire. D’autres pays, comme le Canada, l’Australie, les États-Unis, etc., ont des accords bilatéraux spécifiques avec la France, et peuvent demander une traduction assermentée en plus du permis de conduire international, ou imposer des conditions de durée ou de validité du permis de conduire français.


Pour conduire à l’étranger avec une traduction assermentée, vous devez avoir avec vous votre permis de conduire original, votre traduction assermentée et votre pièce d’identité valide. La traduction assermentée doit être réalisée par un traducteur expert assermenté auprès d’une cour d’appel française, ou par un traducteur assermenté dans le pays de destination.

Qu’est-ce qu’un permis de conduire international ?

Le permis de conduire international est un document qui vous permet de conduire à l’étranger avec votre permis de conduire national, sans avoir besoin d’une traduction assermentée dans la plupart des cas. Le permis de conduire international traduit en plusieurs langues les informations de votre permis de conduire national, comme votre nom, votre date de naissance, votre catégorie de permis, etc. Il est valable dans les pays qui ont signé la Convention de Genève sur la circulation routière ou la Convention de Vienne sur la circulation routière, ainsi que dans certains pays qui ont des accords spécifiques avec la France.

Le permis de conduire international n’est pas un permis de conduire à part entière, mais un complément de votre permis de conduire national. Il doit donc être présenté avec votre permis de conduire national et votre pièce d’identité valide. Le permis de conduire international est gratuit et valable 3 ans, ou jusqu’à la date d’expiration de votre permis de conduire national si celle-ci est inférieure. Le permis de conduire international se demande en ligne sur le site de l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), ou par courrier si vous résidez à l’étranger. Il faut fournir une copie de votre permis de conduire national, une copie de votre pièce d’identité, une photo d’identité et un justificatif de domicile.


La seule contrainte est le délai qu’il est nécessaire d’attendre pour obtenir le permis de conduire international. C’est là que la traduction assermentée peut simplifier les démarches par sa rapidité (moins de 48h) et sa valeur légale.


La différence entre permis de conduire international et traduction assermentée

La traduction assermentée et le permis de conduire international sont deux documents différents, qui ont des avantages et des inconvénients selon les situations. La traduction assermentée est une traduction officielle réalisée par un traducteur expert assermenté, qui a valeur de preuve juridique. Le permis de conduire international est un document qui traduit en plusieurs langues les informations de votre permis de conduire national, sans avoir de valeur juridique.


La traduction assermentée est obligatoire dans certains pays qui ne reconnaissent pas le permis de conduire français ou qui ont des accords bilatéraux spécifiques avec la France. Le permis de conduire international est valable dans les pays qui ont signé la Convention de Genève ou la Convention de Vienne, ainsi que dans certains pays qui ont des accords spécifiques avec la France.


La traduction assermentée a un coût variable selon le traducteur, la langue et le délai (chez ML Traduction, pas de surprise, c’est 23 € la page). Le permis de conduire international est gratuit et se demande en ligne ou par courrier. La traduction assermentée est valable indéfiniment, sauf si le permis de conduire original change. Le permis de conduire international est valable 3 ans, ou jusqu’à la date d’expiration du permis de conduire national si celle-ci est inférieure.

CritèreTraduction assermentée Permis de conduire international
Valeur juridique Oui Non
Coût Variable Gratuit
Durée de validité Indéfinie (sauf changement du permis de conduire original) 3 ans (ou date d’expiration du permis de conduire national si inférieure)
Pays de validité Certains pays qui ne reconnaissent pas le permis de conduire français ou qui ont des accords bilatéraux spécifiques avec la France (ex : Chine, Japon, Canada, etc.) Pays qui ont signé la Convention de Genève ou la Convention de Vienne, ainsi que certains pays qui ont des accords spécifiques avec la France (ex : États-Unis, Australie, etc.)
Délai d’obtention Variable selon le traducteur, la langue et le délai (entre quelques jours et quelques semaines) Environ 4 semaines en ligne, ou 6 semaines par courrier
Documents nécessaires Permis de conduire original, pièce d’identité valide, traduction assermentée Permis de conduire original, pièce d’identité valide, permis de conduire international

Quels sont les pays où la traduction assermentée est fortement recommandée ?

 

La traduction assermentée de votre permis de conduire est fortement recommandée dans les pays où le permis de conduire français est reconnu, mais où la langue officielle est différente du français, pour faciliter la communication en cas de contrôle routier, d’accident ou de litige. En effet, la traduction assermentée vous permet de prouver que votre permis de conduire est valide et conforme aux normes du pays visité, ce qui peut vous éviter des ennuis ou des amendes.


La traduction assermentée est fortement recommandée dans les pays où le permis de conduire international n’est pas obligatoire, mais où il peut être utile d’avoir une traduction assermentée de votre permis de conduire national. C’est le cas notamment dans les pays où la langue officielle n’est pas le français, ni l’anglais, ni l’espagnol, ni l’allemand, ni l’arabe, ni le russe, ni le chinois, qui sont les langues utilisées dans le permis de conduire international. 


La traduction assermentée est également fortement recommandée dans les pays où le français n’est pas une langue couramment parlée ou comprise, comme les pays asiatiques, africains ou sud-américains :

 

1- Si vous voyagez au Japon, en Thaïlande, au Vietnam, au Cambodge, en Indonésie, en Malaisie, en Inde, au Népal, au Sri Lanka, en Mongolie, etc., il est conseillé d’avoir une traduction assermentée de votre permis de conduire en japonais, en thaï, en vietnamien, en khmer, en indonésien, en malais, en hindi, en népalais, en cinghalais, en mongol, etc.

 

2- Si vous voyagez en Afrique du Sud, au Kenya, au Maroc, en Tunisie, en Algérie, en Égypte, en Éthiopie, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Nigeria, etc., il est conseillé d’avoir une traduction assermentée de votre permis de conduire en afrikaans, en swahili, en arabe, en amharique, en wolof, en bambara, en akan, en haoussa, etc.

 

3- Si vous voyagez en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Pérou, en Bolivie, en Équateur, au Venezuela, etc., il est conseillé d’avoir une traduction assermentée de votre permis de conduire en espagnol, en portugais, en quechua, en aymara, etc.

 

Vous avez besoin d’une traduction assermentée rapidement pour votre permis de conduire ? Faites appel à ML Traduction et recevez-la en moins de 48h !
un outil de traduction assermentée en ligne de permis de conduire